Général

Présentation du soutien agricole, des retombées économiques et de la confiance en l’avenir du secteur agroalimentaire – Documents disponibles

Le 14 juin dernier, l’Union des producteurs agricoles a présenté un webinaire intitulé « Présentation du soutien agricole, des retombées économiques et de la confiance en l’avenir du secteur agroalimentaire », auquel M. Sébastien Lacroix, président-directeur général de l’association, a assisté.

Pendant le webinaire, l’UPA a présenté les informations de trois études réalisées par Coop Carbone et a dressé le portrait de la situation financière des entreprises agricoles du Québec.

La première étude de Coop Carbone portait sur les retombées économiques de l’industrie agroalimentaire québécoise. Celle-ci démontre que ce secteur a généré plus de 235 000 emplois temps complets (ETC) et un PIB d’environ 23 G$ en 2019, représentant environ 5 % des emplois et du PIB québécois. L’étude démontre également qu’entre 2017 et 2019, les retombées de l’industrie ont augmenté de façon significative et que sur le long terme, l’industrie agroalimentaire a enregistré une croissance beaucoup plus dynamique que celle de l’économie globale.

La seconde étude avait pour objectif de présenter les résultats d’une consultation des acteurs de l’agriculture et de la fabrication des aliments sur leur confiance en l’avenir. Pour la réalisation de celle-ci, Coop Carbone a interrogé 200 producteurs et productrices agricoles ainsi que 202 gestionnaires d’entreprise de fabrication d’aliments. Il en ressort que la confiance envers l’économie atteint un sommet et la confiance des répondants envers l’évolution de leur propre entreprise se maintient. Selon les répondants, les questions de rentabilité demeurent les enjeux prioritaires (prix des produits et des intrants). On constate également qu’une proportion croissante de répondants a rencontré des problèmes liés à la disponibilité de la main-d’œuvre et ceux-ci s’attendent à ce que cet enjeu perdure dans l’avenir.

La troisième étude portait sur l’évaluation et la comparaison du soutien agricole au Québec en 2019. On y constate que le Québec est la région où le soutien agricole a connu la plus importante diminution entre les périodes 2009-2014 et 2014-2019. Le soutien des prix, qui ne requiert aucun financement public, demeure la forme de soutien agricole la plus importante au Québec, en raison de la gestion de l’offre. Finalement, l’étude démontre que le Québec est l’un des endroits où les transferts budgétaires sont parmi les plus faibles proportionnellement à la valeur de la production agricole.

Pour clore le webinaire, un portrait de la situation financière des entreprises agricoles a été présenté. Celui-ci était essentiellement étayé par les données récentes publiées par Statistique Canada. Portant sur la période 2010-2020, on constate que les exportations agricoles sont à la hausse, tout comme les recettes monétaires (ventes) du secteur agricole. Malgré ces indicateurs positifs, le revenu net total du secteur a fait du surplace durant cette période alors que la dette totale des entreprises a plus que doublé. Ces données démontrent que les entreprises agricoles sont plus vulnérables aux risques et donc moins résilientes qu’il y a 10 ans.


Autres articles intéressants

Général

Comment accéder au contenu exclusif aux membres

Vous faites partie d’une organisation membre de l’AQINAC et souhaitez avoir accès aux services exclusifs aux membres sur le site web? Faites

Général

Nouvelle formation collégiale (Lanaudière) – Perfectionnement en domotique agricole

Le Cégep régional de Lanaudière lance cet automne un nouveau programme d’attestation d’études collégiales portant plus précisément sur la domotique