Grandes cultures, Politique

Octroi de fonds pouvant atteindre 182,7 millions de dollars pour réduire les émissions et améliorer la résilience aux changements climatiques

Marie-Claude Bibeau, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, a annoncé le 22 février l’octroi d’un financement pouvant atteindre 182 millions $ à 12 organisations canadiennes qui distribueront le Fonds d’action à la ferme pour le climat.

Ce Fonds, créé dans le cadre du programme Solutions agricoles pour le climat, vise à aider les producteurs à adopter des pratiques de gestions bénéfiques visant à séquestrer le carbone et réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) dans trois secteurs précis soit :

  • la culture de couverture : par exemple le paiement par acre, qui permettra de couvrir les coûts d’adoption ou les coûts connexes comme les semences et l’équipement. Les cultures de couverture sont des plantes, comme le trèfle ou la luzerne, qui sont plantées pour couvrir le sol plutôt qu’en vue d’être récolté;
  • la gestion de l’azote : par exemple, des services agronomiques destinés à élaborer des plans de gestion des éléments nutritifs propre aux exploitations, des modifications de l’équipement pour l’épandage d’engrais dans les champs ainsi que de l’échantillonnage et des analyses des sols;
  • le pâturage en rotation : par exemple, des services agronomiques permettant l’élaboration de plans de gestion des pâturages, des clôtures transversales intérieures, une infrastructure du système d’eau ainsi que des semences de légumes et des graines fourragères. Le pâturage en rotation est la pratique qui consiste à rassembler et à déplacer le bétail dans le pâturage en vue d’améliorer la santé du sol et de permettre aux plantes fourragères de reprendre de la vigueur et d’étendre leurs systèmes racinaires.

Les organisations suivantes redistribueront les fonds aux producteurs agricoles demandeurs :

  • L’Union des producteurs agricoles (UPA)
  • ALUS Canada
  • B.C. Investment Agriculture Foundation
  • L’Association canadienne pour les plantes fourragères
  • Le Conseil canadien du canola
  • ECOCERT Canada
  • La Manitoba Association of Watersheds
  • L’Association pour l’amélioration des sols et des cultures du Nouveau‑Brunswick
  • L’Association pour l’amélioration des sols et des cultures de l’Ontario
  • Perennia Food and Agriculture Inc.
  • La Prince Edward Island Federation of Agriculture
  • Results Driven Agriculture Research (RDAR)

Ces organisations bénéficiaires ont été sélectionnées à la suite de l’appel de propositions des projets qui a eu lieu en août dernier. Elles redistribueront les fonds par le biais de demandes individuelles. Le Fonds contribuera à éliminer les obstacles à l’adoption à plus grande échelle, y compris les coûts initiaux de mise en œuvre, le manque de protection contre les risques, le rendement du capital investi minime ou tardif et la disponibilité limitée de renseignements et de services agronomiques.

Le producteurs et productrices agricoles sont invités à utiliser l’outil Web du Fonds d’action à la ferme pour le climat en vue de déterminer quelle organisation bénéficiaire correspond le mieux à leur zone géographique et à leurs besoins.


Autres articles intéressants

4 mai 2022
Général, Politique

Consultation publique | Régime d’autorisation environnementale

Le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) a annoncé le début d’une consultation publique

2 juin 2022
Politique

Le projet de Loi 41 rate sa cible : pourquoi priver l’agriculture québécoise d’une expertise reconnue?

Saint-Hyacinthe et Montréal, le 2 juin 2022 – L’Association des commerçants de grains du Québec (ACGQ), l’Association québécoise des industries de