Général

Développer et adopter des technologies propres – Ouverture de la période de candidature

Le mercredi 16 juin, la ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, l’honorable Marie-Claude Bibeau, a annoncé que le nouveau Programme des technologies propres en agriculture est maintenant ouvert aux candidats.

Ce nouveau programme permet aux agriculteurs et aux entreprises agricoles d’avoir accès à du financement pour les aider à développer des technologies propres et à adopter les plus récentes technologies propres afin de réduire leurs émissions de gaz à effet de serre (GES) et d’améliorer leur compétitivité.

Le programme comporte deux volets de financement :

  • Le volet d’adoption appuiera l’achat et l’installation de technologies et de solutions propres éprouvées qui contribuent grandement à réduire les émissions de GES.
  • Le volet de recherche et d’innovation, soutiendra l’innovation préalable à la mise sur le marché, notamment la recherche, le développement, la démonstration et commercialisation et la démonstration de technologies propres en agriculture.

Les demandes seront acceptées en tout temps jusqu’à ce que tous les fonds aient été attribués, à moins d’annonce contraire par le programme. Pour en savoir plus sur l’admissibilité et pour présenter une demande, visitez le site Programme des technologies propres en agriculture : volet de recherche et d’innovation ou Programme des technologies propres en agriculture : volet d’adoption.

Faits en bref

  • Le nouveau Programme des technologies propres en agriculture doté d’un financement de 165,7 millions de dollars concentrera sur trois domaines prioritaires : l’énergie verte et l’efficacité énergétique, l’agriculture de précision et la bioéconomie. Le programme investira 50 millions de dollars dans l’achat de séchoirs à grains plus efficaces pour les agriculteurs canadiens et 10 millions de dollars dans l’alimentation des fermes en énergie propre et l’abandon du diesel.
  • Le processus à deux étapes du Programme comprend d’abord la soumission du formulaire de résumé de projet, qui permettra de déterminer l’admissibilité du projet et sa conformité aux critères et aux priorités du programme. Les candidats retenus à la première étape seront invités à soumettre une demande complète.
  • Agriculture et Agroalimentaire Canada estime que ce programme a le potentiel de réduire jusqu’à 1 mégatonne de gaz à effet de serre (équivalent dioxyde de carbone) dans l’atmosphère de la Terre.

Autres articles intéressants

Général

Une nouvelle vétérinaire en chef du Canada (VCC) est nommée

Dre Mary Jane Ireland, directrice exécutive de la Direction de la santé des animaux à l’Agence canadienne d’inspection des animaux

Général

La Stratégie québécoise de santé et de bien-être des animaux présente son rapport annuel 2019-2020

Créée en 2010 par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ), cette initiative regroupe maintenant