Général

Annonce de la nouvelle Initiative ministérielle action-prévention agroalimentaire

La ministre fédérale de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, Mme Marie-Claude Bibeau, et le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, M. André Lamontagne, ont annoncé la création de l’Initiative ministérielle action-prévention agroalimentaire (IMAPA) pour la gestion des risques sanitaires et alimentaires, qui sera en vigueur jusqu’au 1er mars 2023.

L’IMAPA s’inscrit dans la mise en œuvre de la Politique bioalimentaire 2018-2025 – Alimenter notre monde, qui vise une augmentation de la part des entreprises agricoles et de transformation alimentaire québécoises ayant implanté des pratiques d’affaires responsables.

Financée par le Partenariat canadien pour l’agriculture et dotée d’une enveloppe de six millions de dollars, cette initiative vise à aider les organismes et les entreprises du secteur agroalimentaire québécois à adopter de bonnes pratiques de gestion et de contrôle des risques sanitaires et alimentaires. Elle mise sur la prévention pour renforcer la résilience du secteur agroalimentaire dans des thèmes ciblés.

Selon les volets, l’aide financière pourra atteindre de 60 à 75 % des dépenses admissibles. Chaque demandeur peut recevoir un maximum de 50 000 $ pour la durée de l’Initiative ministérielle.

Faits saillants

  • L’Initiative ministérielle action-prévention agroalimentaire remplace le Programme d’appui à l’implantation de systèmes de salubrité alimentaire, de biosécurité, de traçabilité et de bien-être des animaux, qui avait permis de verser plus de 4,4 millions de dollars pour financer 1 762 projets.
  • Son lancement, ainsi que l’ouverture des premières périodes de dépôt des projets, est prévu pour le 15 juin.
  • Les thèmes ciblés par l’IMAPA sont :
    • la santé animale;
    • le bien-être animal;
    • la santé végétale;
    • la salubrité des aliments;
    • la biosécurité;
    • la traçabilité;
    • les mesures d’urgence.
  • L’Initiative s’articule en trois volets :
    • Volet 1 : Appui à la diffusion de connaissances sur les bonnes pratiques de gestion et de contrôle des risques sanitaires et alimentaires;
    • Volet 2 : Appui à la conception d’outils de gestion et de contrôle des risques sanitaires et alimentaires;
    • Volet 3 : Appui à la mise aux normes et à l’adoption de bonnes pratiques en matière de gestion et de contrôle des risques sanitaires et alimentaires.
      • Les projets déposés dans le cadre du volet 3 devront être accompagnés d’un diagnostic ou d’un autodiagnostic des pratiques de gestion et de contrôle des risques sanitaires de l’entreprise.

Pour plus d’information, visitez le site Web de l’Initiative ministérielle action-prévention agroalimentaire.

Site Web IMAPA


Autres articles intéressants

Général

La Stratégie québécoise de santé et de bien-être des animaux présente son rapport annuel 2019-2020

Créée en 2010 par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ), cette initiative regroupe maintenant

Général

Une nouvelle vétérinaire en chef du Canada (VCC) est nommée

Dre Mary Jane Ireland, directrice exécutive de la Direction de la santé des animaux à l’Agence canadienne d’inspection des animaux