Profil

L'Association québécoise des industries de nutrition animale et céréalière (AQINAC) regroupe plus de 200 membres actifs et associés : des fabricants d'aliments pour le bétail et la volaille, des négociants en céréales et des fournisseurs d'intrants, de biens et de services. Ensemble, ils desservent la grande majorité des producteurs du Québec œuvrant au niveau des productions animales.

Les origines

BléAlors que les premières meuneries locales apparaissaient au Québec vers la fin des années 1930, ce n'est qu'en 1961 qu'un premier regroupement de meuniers vit le jour. D'abord créée sous le nom d'Association pour l'expansion et la protection de l'industrie agricole dans l'Est du Canada inc., l'organisation devint en 1963 l'Association professionnelle des meuniers du Québec.

Au milieu des années 1990, la composition de l'association se diversifia quand elle accueillit en son sein les membres de la division québécoise de l'Association de nutrition animale du Canada (ANAC). Pour refléter cette diversité et marquer l'intégration des négociants en céréales, l'organisation changea à nouveau de nom en 1996 pour devenir l'actuelle AQINAC.

Aujourd'hui

Pour assurer un avenir prometteur au secteur, l'AQINAC participe activement au développement d'un esprit de filière ainsi qu'à la valorisation de l'entrepreneurship. En plus de ses huit comités opérationnels, l'AQINAC s'implique également dans de nombreux comités sectoriels, projets de filière et regroupements multidisciplinaires.

En 2006, elle a mis sur pied Les Rendez-vous AQINAC, des journées de conférences annuelles basées sur le transfert technologique pour les secteurs porcin, avicole et laitier; et en 2010, elle a lancé le Prix de l'excellence entrepreneuriale AQINAC.

50 ans après sa fondation, l'AQINAC est une association dynamique qui représente:

  • Plus de 5000 employés, dont près de 1100 conseillers agricoles;
  • Une production annuelle de 4 630 000 tonnes d'équivalents en moulées complètes;
  • Plus de 50% de la production totale de porcs, volailles, dindons et œufs de consommation du Québec par les membres impliqués dans l'élevage;
  • Plus de 2 milliards de dollars de chiffre d'affaires;
  • Près des deux tiers du volume de grains produits au Québec transitent par des établissements membres de l'AQINAC.